Historique

Le sport KIN-BALL est un sport qui a été créé en 1986, au Québec par Mario Demers, éducateur sportif. Soucieux de la difficulté des jeunes à entreprendre une activité physique régulière et de l’augmentation de l’obésité, il créa un sport collectif, ludique et original. C’est un pari réussi puisque ce sport compte aujourd’hui 3,8 millions de pratiquants dans le monde dont 400 reconnus en France en 2014.

Le sport KIN-BALL est maintenant développé dans le monde entier : Canada, Japon, France, Belgique, Espagne, Allemagne, Pays Bas,… La passion des Japonais pour ce sport est avérée puisque celui-ci est enseigné dans toutes les écoles du pays.

Le KIN-BALL fait son apparition dans l'Hexagone au début des années 2000, sur l'initiative de quelques expatriés français revenus du Québec avec ce sport dans leurs valises. Ce sont d'abord les clubs d'Angers et de Moncontour qui se créent, puis très vite une Fédération voit le jour : la Fédération Kin-Ball France (FKBF). 

En parallèle au développement du championnat de France de Kin-Ball, la pratique du sport se développe dans les écoles et les centres de loisirs. Le Kin-Ball commence alors à se faire connaître auprès d'un jeune public, grâce aux initiations et démonstrations que proposent les clubs dans leurs départements respectifs. La réussite du sport, que ce soit en compétition ou en loisirs, tient dans ses règles qui combinent effort physique, réactivité, tactiques, avec des valeurs de fair-play et de cohésion d'équipe qui renforcent le plaisir de jouer. Au Kin-Ball il n'y a pas de laissé-pour-compte car tout le monde « touche » au ballon et participe à l'effort collectif : petits et grands se retrouvent autour d'une pratique sportive complète et ludique.

L'Histoire de ce sport s'écrit jour après jour, alors n'hésitez plus, rejoignez le mouvement !

×